Développement personnel et éveil spirituel: Tout savoir sur soi-même


1) La machine à cycle (ou la routine)

 

 

 

 Pour agrandir, cliquez sur l'image.

 

 

 

 

Imaginez que votre vie est un cercle, le point de départ rejoindra automatiquement le point d'arrivé car il est sur le même point, c'est ce que la société appelera "une bonne éducation" votre point de départ est la naissance, le point d'arrivé est la mort, pour arriver à faire le tour complet on passe par différentes épreuves, qu'ils s'agissent du systeme éducatif, de notre premier amour, de notre mariage, d'une tristesse, d'une colère.. que votre vie soit bonne ou mauvaise on arrivera toujours vers le point d'arrivé, c'est la nature et quoi qu'il arrivera c'est le cycle "normal" de la vie, naitre pour mourir. Durant cet aventure nous avons appris le respect, le partage, la souffrance, nous savons différencier le bien du mal. Nous sommes donc de bon citoyen car nous avons bénéficié d'une bonne éducation parental et éducatif, nos parents on également suivi ce chemin et donc nous l'imposent automatiquement.

Le deuxième exemple et d'imaginer un cercle colorié sur toute sa surface, pour la société nous avons eu une "mauvaise éducation" car aulieu de suivre le cycle normal imposé par ce systeme et par nos parents, nous avons perdu ce "chemin" car nous sommes au centre de ce cercle, simplement perdu car nous n'avons pas eu l'assurance maternelle ou paternelle suffisante, nous n'avons aucune protection que l'enfant doit avoir de ses parents, divers cause peuvent être à l'origine, abondan de l'enfant, mère ou père absent/violent, même chose si l'enfant quitte la scolarité plus tôt pour plusieurs raisons, il sera moin facile à être "controlé" pour l'éducation, parent inquiet et risque de préjugé "tu ne seras pas respecter car tu feras n'importe quel petit boulot" ou "mais que vas-tu faire de ta vie" les parents n'ont pas su avoir le controle et transmettent leurs inquiétudes à leur enfant, celui ci risquerait de se refugier dans un "monde fictif" ce qui permettra de facilement le cataloguer.

Ceci est un exemple et peut évidemment dépendre de chaque individu, tout peut s'annuler car énormement de facteur entre en jeu donc la théorie une et deux dependra de chacun.


Le principe est de comprendre la normalité qu'on veut nous imposer, sur le premier exemple l'enfant pourrait avoir une vie plus facile car les parents sont respectable, ont un bon statue social, un environnement agréable tandis que le deuxième risquerait d'avoir une vie plus mouvementé car il n'arrivera pas à trouver le chemin normal et sa vie pourra lui sembler bien plus dure qu'une personne de l'exemple une, le fait de ne pas être élevé par la mère peut provoquer des troubles plus ou moin important car l'amour maternelle permet à l'enfant d'être rassuré et de faire confiance à la vie, quant a l'amour paternelle il permet d'être autonome et courageux, prêt à affronter le monde. Des troubles pourraient se produire et l'enfant serait plus touché par la dépression car il sera perdu dans son "cercle" qui ressemblera plus à des zigzags qu'un chemin tracé. Il se cherchera tout au long de sa vie.


La société actuelle se rapproche plus de la deuxième théorie justement à cause de ce systeme, à trop vouloir abrutir les gens par la pub, par le dernier téléphone portable, par des clips musicaux qui parlent toujours de la violence et de la pornographie, à nous faire croire qu'on sera plus heureux à consommer bêtement

La première théorie comporte elle aussi des defauts car on fait entrer l'enfant dans le cercle des parents, celui ci ne pourra jamais réfléchir réellement par ses propres moyens car il sait qu'il sera toujours couvert et protégé par ses derniers. Il grandit dans une belle maison, son père est chirurgien, sa maman avocate, ca sera pour lui une protection suffisante car il manquera pas de confort. On peut déduire que les parents "éleveront" bien leur enfant puisqu'ils ont eux mêmes réussi leur vie, ce qui créeront en eux une fierté.

Tout est une question d'influence, mais la ou l'erreur est la plus grande, c'est de croire que la première éducation est la meilleure.

Au final le cycle n'est rien d'autre que ce que la société veut qu'on soit, on respectera plus un medecin qu'une femme de ménage, on sera plus attirer par une belle voiture qu'une fleure dans le jardin du voisin ! Les pubs à la télévision sont toujours les mêmes ainsi que les films, et tout le reste. Tout cela est bien ficellé par le gouvernement car on doit pas réfléchir plus loin que ce cycle !

 

 

Pour conclure, nous vivons tous DANS la même vie, seul le décor change. Le travail, la maison, la voiture, les loisirs, les paysages sont simplement LE décor.


08/10/2012
0 Poster un commentaire

Halloween !

Bon halloween à tous et n'hésitez pas à vous faire peur !

 


 

 

 

 

 

 


31/10/2012
0 Poster un commentaire

Manque de temps

Salut à tous

 

 

Je ne met pas beaucoup d'articles en ce moment car je suis actuellement sur un autre projet de blog et ça me prend énormément de temps ! N'hésitez pas à me proposer vos articles et à poster sur le forum pour continuer à faire vivre ce blog !


30/10/2012
0 Poster un commentaire

Définitions de l'angoisse, de la phobie et de l'anxiété

Ces malaises sont en faite des signes qui nous permettent de nous améliorer nous-même, qu'il y a quelque chose qui ne va pas afin de méditer sur soi. Ce sont de bonne chose pour atteindre la sagesse car nous pouvons enfin prendre le temps pour nous afin de se guérir, se comprendre et se familiariser avec notre âme (qui pourait vous alerter sur le fait que ce que vous vivez n'est pas bon et ni forcement utile et qu'il est temps de faire un travail sur soi. Ne confondez pas avec la vraie peur qui elle, est bien justifiée.

 

 

 

Qu'est-ce que l'angoisse ?


12/10/2012
0 Poster un commentaire

Différencier les deux types de peurs.

 

Le meilleur moyen de ne jamais guérir est de ne pas pouvoir différencier ce qui ne va pas en nous.

LA VRAIE PEUR n'a rien à voir avec l'anxiété ou la phobie, elle prévient simplement d'un vrai danger,

 

 

 

 

 

La peur réelle et irréelle.

 

 

 

 

 

Le réel

 

Je n'ai pas mis la peur en évidence dans le catégorie car c'est est un comportement normal, notre cerveau dispose de l'instinct de survie afin de ne pas mourir bêtement ! Il est normal par exemple d'avoir peur du vide car vous vous prévenez vous-même qu'il suffit d'un mauvais pas pour tomber, même chose si vous vous retrouvez en face d'un tigre ou d'un lion, vous connaissez "sa force" et savez que vous avez peu de chance de vous en s'en sortir. Ce sont des peurs tout à fait normal qui vous préviennent d'un danger réel. (notez l'importance de la phrase "danger réel, j'en reparlerai plus tard)"

 

"Est-il alors correct d'avoir peur de marcher le tard soir dans une ruelle sombre ?"

puisqu' "il pourrait y arriver quelque chose, comme une agression"

 

Cela vous surprendra, mais non, il n'est pas normal d'avoir peur de marcher tard le soir dehors

 

 

 

 

 

L'irréel

 

Pour reprendre l'exemple précédent, il n'est pas "correct" de ressentir cette peur car le danger est uniquement "dans votre tête", pour bien comprendre, demandez-vous simplement "pourquoi je devrais avoir peur" et vous saurez si votre peur et réel ou irréel. Pour cet exemple, vous avez dû entendre quelque part que le soir il y a des agressions ou que quelqu'un s'est fait agressé ici et donc la peur vous la créez vous-même à cause des pensées parasites, "Et si ça m'arrivait ?" "J'ai vu quelque chose la bas, je vais me faire agresser" "J'ai vu à la télévision que ..." "Mon ami m'a dit ...".

Ca décrit surtout une certaine paranoïa car vous prévoyez un danger non réel alors que sur l'exemple de la peur de tomber dans le vide, la prévention est justifiée et bien réel, même chose si vous tombez sur un tigre, vous savez que son instinct est de se nourrir et il pourrait ne pas hésiter à attaque.

 

 

 

 

 

La peur normal survient grâce à votre instinct de survie, c'est aussi ce même instinct qui vous force à vous nourrir et à vous "battre" ! Nous ne pouvons pas le changer.

 

La peur anormal quant à elle survient à quelque chose "d'entendu, de vu ou encore de paranoïa (se mettre la pression soi-même)" il est alors utile de travailler sur soi pour différencier ces deux types de peur sinon nous serons sujet à la phobie, à l'anxiété et au stress que nous verrons dans un autre article.

 

 

 


12/10/2012
0 Poster un commentaire